I N T E R V I E W

CHLOE
X
HALLE

PHOTOS : Max Papendieck
TEXTE : Manon Merrien

Read in English

Après un passage à la maison blanche, la première partie du concert de Beyoncé et bientôt égéries de la marque Ivy Park au mois de mars, Chloe and Halle surfent sur la vague de leur deuxième EP « Sugar Symphony » empreint de fraîcheur. Évoluant au sein d’un univers créatif sans limite, on leur prédit un grand avenir.

Vos chansons sont empreintes de bonnes vibes, que représente selon vous le « feel good » mood ?

Selon nous, le mood « feel good », c’est lorsque tu éprouves de la gratitude et que tu es en paix avec qui tu es en tant que personne. Quand rien ne peut t’arracher à ton monde.

Comment est-ce de travailler aux côtés de Beyoncé ?

On apprend auprès de la meilleure personne, on n’aurait pu demander mieux. Non seulement c’est une artiste phénoménale mais aussi une formidable femme d’affaires.

Vous n’en avez pas marre de cette question ?

Pas du tout ! Ça nous est égal de dire aux gens à quel point elle est géniale. (Rires)

Vous a-t-elle donné quelques conseils utiles ?

Reste fidèle à qui tu es ! Ne recherche pas la conformité, laisse le monde t’adopter comme tu es.

Pouvez-vous nous en dire plus à propos de l’ambiance autour de « Sugar Symphony » ?

Sugar Symphony est un EP plutôt lunatique avec des kicks de tambour et de 808 assez forts. Nous aimons le fait que ce soit angélique, presque naïf et à la fois difficile.

À la rédaction, on a beaucoup aimé l’esthétique de « Drop ». Pourquoi avoir choisi de tourner dans les montagnes ? C’est votre mode de vie, vous préférez faire du cheval en pleine nature plutôt qu’écumer les boîtes de nuit ?

Ma sœur et moi sommes plus casanières qu’autre chose… Mais la raison pour laquelle nous avons choisi les chevaux dans cette montagne, c’est pour correspondre à l’atmosphère de « drop » : Les guitares donnent un accent un peu western au clavier 808 assez lourd qui mène la chanson. On a voulu représenter visuellement ce que l’on entend dans ce son.

Vous avez écouté quoi ces derniers jours ?

Chloe : J’ai écouté l’album de Jack Garrat, « phase », « freetown sound » et « Lemonade » de Blood Orange.
Halle : « Love is stronger than pride » de Sade a tourné en boucle de mon côté, et j’aime beaucoup le jazz donc évidemment Billie Holiday et Sara Vaughn.

Vous avez grandi et évolué avec YouTube. Votre carrière grandit de jour en jour, vous n’avez pas peur de vous faire happer par l’industrie, de perdre votre liberté ?

On a une famille géniale et un entourage qui nous aide à garder les pieds sur terre et nous rappellent d’être reconnaissantes. La musique est quelque chose que nous adorons faire, donc nous ne laisserons rien se mettre en travers.


LOOKBOOK
IVY PARK

février 2017

Si vous n’aviez pas été chanteuses, qu’est ce que vous auriez aimé faire?

Chloé : J’adore les enfants et m’occuper des gens. Donc j’aurais sûrement fait infirmière ou travaillé dans la puériculture.
Halle : J’aurais probablement travaillé en tant qu’A&R (chercheuse de talents) simplement parce que la musique occupe une place si importante dans mon cœur que je n’aurai jamais voulu m’en éloigner.

Vous avez entendu parler des françaises Ibeyi ? Vous aimeriez collaborer avec elles ?

On adore Ibeyi ! Ma sœur et moi avons toujours aimé leur chanson « river » et le clip également. Quand on les a finalement rencontrées sur le tournage de Lemonade, on les a appréciées encore plus ! Ce sont des filles incroyables qui ont un esprit très positif.

Qui figure sur votre liste de featurings idéale ?

Franck Ocean, Boots, Andre 3000, Erykah Badu et bien sûr Queen B. !

@chloeandhalle

Abonnez-vous à
la newsletter de SHOES UP !

Recevez, une fois par semaine, une sélection des meilleures infos de SHOES UP, les coulisses de la rédactions, des concours exclusifs, etc.