Vous lisez :

La collection adidas x UNDEFEATED débarque

Partagez sur :

mode

Posté par Erwan Demais - 13 avril 2018

La collection adidas x UNDEFEATED débarque

Ce samedi 14 avril, la marque aux 3 bandes collabore de nouveau avec Undefeated pour une collection technique totale camo.

Ce printemps, Adidas et UNDEFEATED explorent un territoire inexploré. Avec un lancement historique en avril 2018, le pionnier allemand de l’athlétisme et la société américaine de streetwear s’unissent pour créer une vision moderne du sport et du streetwear.

Cette collection Spring Summer 2018 shootée au beau milieu du désert dévoile 16 pièces et trois sneakers qui cherchent à définir un nouveau langage stylistique entre adidas et UNDEFEATED. La fusion de ces mondes créatifs est illustrée à travers chaque pièce de la collection: le sport rencontre la rue, le passé rencontre le futur. La palette de couleurs est classique et minimale, dominée par des nuances de noir, blanc, dune et kaki. La gamme inclut une veste 3L GTX LTD résistante à l’eau, une veste à capuche entièrement camo RS WIND LTD, ou encore un hoodie technique avec un sweat-pant assorti.

Deux modèles de chaussures sont également présentes : une Ultraboost en Primeknit en noire ou en blanche ainsi qu’une Adizera Adios 3 disponible en camo et en noir.

La collection sera disponible à partir du 14 avril partout dans le monde dans les shops Undefeated et adidas, ainsi qu’en ligne.

 

 

 

Vous lisez :

Bonjour Sneakers : 1800m2 dédiés à la culture urbaine à Marseille

Partagez sur :

Bonjour Sneakers

footwear

Posté par Mélodie Raymond - 11 avril 2018

Bonjour Sneakers : 1800m2 dédiés à la culture urbaine à Marseille

Cette année, le dimanche 15 avril sera LA date à retenir pour les amateurs de streetwear et sneakers. Le salon Bonjour Sneakers s’invite au Parc Chanot à Marseille, à deux pas du Vélodrome, pour présenter un espace entièrement et soigneusement dédié aux sneakers et à la culture urbaine.

bonjour-sneakers

Vous n’avez pas encore de plan pour le week-end ? Bonne nouvelle, vous allez pouvoir remédier à ça très rapidement ! Pour sa troisième édition marseillaise, le Bonjour Sneakers investit le Parc Chanot et ce, une journée entière durant. L’occasion non seulement de mettre la main sur des perles rares mais pas que… Chacun pourra évidemment se restaurer et se désaltérer au bar et dans une séléction de foodtrucks mais aussi profiter d’activités, expos et de showcases exclusifs tout au long de la journée. Au programme ? L’américain Aaron Cohen (qui remportait l’une des covers du numéro SHOES UP 054) sera présent pour une performance live pleine de promesses. Seront présents également les espoirs hip-hop : Cookie, CNX, S.Téban, ou encore Tymar.

L’évènement, en partenariat avec l’incontournable retailer Corner Street (référence reconnue en France comme à l’étranger), se déroulera à partir de 11h du matin jusqu’à 19h. Néanmoins, ceux qui auront eu l’audace de se munir d’un Fast Pass auront un accès prioritaire et pourront commencer leur shopping à 10h soit une heure avant l’ouverture grand public. Vous l’aurez compris : une petite longueur d’avance pour choper les sneakers les plus convoitées aux plus gros revendeurs et collectionneurs qui seront présents.

Pour choper vos places, rendez-vous ici et pour les retardataires, une billetterie sera présente sur place.

Vous lisez :

Vald en extase

Partagez sur :

music

Posté par Mélodie Raymond - 29 mars 2018

Vald en extase

Seulement un an après la tornade de l’album Agartha, l’enfant d’Aulnay-sous-Bois ne se prive pas pour offrir son exquis et piquant nouvel opus sobrement intitulé Xeu. Dans un projet aux productions nuancées, Vald jongle entre questions sociétales, drogue, aléas de la gloire et amour platonique. Avec toujours autant de maîtrise, Valentin Le Du nous rappelle qu’en une seule rime, le rappeur peut nous irradier… et nous épater.

TEXTE, STYLE, PHOTOS SHOES UP Team     mua & hairstylist Santa Mari Juanna

 


Dans une interview, tu disais qu’avec Agartha, tu avais trouvé la recette pour faire des morceaux forts, tandis que plus jeune, tu te donnais beaucoup de mal avec l’écriture et que ça ne prenait pas. Maintenant que tu as la notoriété, te sens-tu plus libre de partager différentes facettes de ta musique ?
Non je ne pense pas, je pense que j’ai toujours été libre mais à un moment donné, je n’arrivais pas à me faire comprendre. Je découvrais un peu la discipline on va dire. J’avais des phrases compliquées qui ne rentraient pas bien dans les mesures. Je n’étais pas très bon en fait ! Les gens se sont pris d’affection pour moi dès le début mais il faut le dire, je n’étais pas très bon. On ne comprenait vraiment pas ce que je disais et pour le rap, c’est chiant ! Maintenant j’ai compris comment faire.

Quel fut le déclic ?
Le groove ! Il faut de la musicalité. Tu l’entends au bout d’un moment !

Comment as-tu vécu toute cette effervescence autour d’Agartha l’an dernier ?
Tu as vraiment marqué un gros début de carrière avec ce projet que tout le monde connaît par cœur.
Tout le monde, je ne sais pas mais énormément ! Trop de gens ! Écoute, je l’ai vécue comme une bénédiction. C’était ça ou ça allait être beaucoup plus compliqué pour moi… Maintenant c’est bon, la vie est facile.

 

SUNGLASSES Marc Jacobs    JACKET adidas Originals adicolor   PANTS Gas    SNEAKERS Vans Old Skool    BEANNIE Boyhood

 

Est-ce que ça t’a mit une certaine pression quant à l’accueil de Xeu ou etais-tu confiant ?
Hmm je pense que j’avais plus de pression pour Agartha, c’était soit Agartha marchait et la vie était belle soit ça ne marchait pas et la vie était compliquée. Agartha a marché ! La vie est belle ! Du coup, ça va, je ne ressens pas trop de pression pour celui-là. En plus, je suis content, le premier single a bien tourné, je ne sais que dire d’autre que la vie est belle en boucle ! (rires)

Ce qui est génial avec un Vald, c’est qu’on a affaire à quelqu’un de surprenant, qui prendra toujours la direction opposée de ce à quoi on s’attend.
Je suis d’accord, je vais même te dire mieux, je me bats pour ça ! À tous les niveaux, même côté écriture, on ne sait pas ce qui va tomber.

Quels sont les titres de Xeu les plus surprenants selon toi ?
Wahou. Putain je ne sais pas, parce que si on prend pour référentiel les merdes que je fais d’habitude, tu peux finalement être habitué à ce que je vais sortir. Et encore que… Franchement le morceau d’une minute Ne me déteste pas, où je ne fais que chanter est incroyable. Deviens Génial, c’est chaud ! Je trouve que c’est du bon conditionnement mental ! Je pense que c’est surprenant… ou bien Rocking Chair ! Ou bien Dragon avec Sofiane ! On ne peut pas s’attendre à ce que ce soit ça le feat.

 

 

Côté feat, on a le sentiment qu’on ne change pas une équipe qui gagne. On retrouve Suikon Blaz AD, Sirius… et Sofiane qui était très attendu.
De ouf. Franchement le morceau avec Sofiane, je voulais un inédit, tout neuf mais il s’avère qu’on avait ce morceau enregistré il y a presque trois ans. On l’écoutait entre nous avec l’équipe et on faisait la fête dessus donc je me suis dit que c’était un peu débile de le garder pour nous. On ne l’a même pas reposé. Les voix sont celles d’il y a trois ans, je n’avais pas encore mué, c’est génial. C’est parti de l’époque où j’avais fait Poisson et Sofiane avait tout de suite pensé à « Et je suis un dragon ». Sinon Sirius, c’est trop chaud. C’est un ingé son qui a enregistré tous les premiers cd de Sexion d’Assaut jusqu’à l’apogée. Il a enregistré Kerry James, Ninho, Sniper, Sofiane et c’est trop ce que ce garçon a fait ! Tout le monde le connaît dans le milieu, tout le monde sait qu’il rappe bien en plus ! Je me suis dit que c’était le moment de l’inviter.

Tu veux dire qu’on l’avait très peu entendu ?
Nul part ! Nul part sur internet. Je suis trop content de lui avoir donné un premier couplet en public. Et Suikon Blaz AD, c’est juste logique, il est sur tous mes cd et c’est franchement le morceau le plus mature qu’on ait fait.

 

 

Tu parlais de titres qui ne sont pas forcément sortis. Il y a deux ans, tu as publié sur Facebook le titre Cannibale et tu ne l’as jamais sorti. Pourquoi ?
Parce que c’est un piège en fait ! Il n’y a pas de morceau, il y a juste un bout de morceau (rires). Il y a 20 secondes et j’en ai filmé 19 donc t’as l’impression que ça continue derrière mais pas du tout en fait. Et le flow est énorme mais c’est bien pour une vidéo Facebook.

Tu as souvent parlé de Freeze Corleone l’année dernière. As-tu envisagé une collaboration avec lui ?
Non… Parce que je suis plutôt asocial et qu’il habite loin et qu’on n’a aucun ami en commun donc avant qu’on se croise et qu’on puisse se le demander, c’est impossible ! Et je crois que lui aussi, c’est un mange-mort, il est vraiment dans son coin et dans sa secte. Il a vu que j’avais parlé de lui, il m’a envoyé de l’amour, j’étais content, ça me suffisait. Mais pas d’association non…

Y-a-t-il des gens avec qui tu aimerais beaucoup bosser ?
J’ai un problème avant toutes mes envies, c’est que j’ai du mal à aller vers les gens, ce n’est pas mon truc. J’ai tellement peur de gêner et d’être rejeté que c’est hors de question que j’aille vers eux.

 

HOODIE Walk in Paris    PANTS Fila    SNEAKERS Nike Air Max Plus

C’est fou.
Ouais je t’assure. Et du coup, j’aime vraiment beaucoup de gens dans le rap mais je ne peux pas. Si ils m’appellent, c’est très bien sinon ça ne se fera pas.

De qui aimerais-tu recevoir un coup de fil ?
Je ne dévoilerais aucun nom. En plus il y a plein de choses, plein de featurings qui sont en train de se faire, je suis content.

La pochette blanche de XEU, c’était la meilleure manière d’interagir avec ton public comme un Eurotrap sur fond vert ou ça part d’une autre idée ?
Ouais étrangement. Et ce qui est étrange c’est que tout le monde fait des montages H24. Et là, je leur donne un carré blanc et ils font des montages ! Je trouve ça surprenant, c’est parfaitement stupide de faire un montage sur un fond blanc mais c’est génial ! Je le faisais plus pour le sens derrière la lumière. On ne peut pas faire plus plein qu’une cover blanche je pense !

Sur Agartha tu terminais avec Dernier verre, cet opus se termine avec Trophée. Quelle symbolique derrière ce geste si tant est qu’il y en est une ?
La symbolique est plus avec Deviens Génial, je termine plus l’album avec ce titre mais terminer un album de rap avec Deviens Génial, c’est un peu chiant donc on a ajouté Trophée en bonus. Mais mon avis, c’est que ça se termine avec Deviens Génial et il y a un développement spirituel dans l’album, c’est vraiment comme ça que je l’ai pensé. On commence avec Primitif, le fait qu’on soit dans une société trop primitive et on termine avec le principe de Devenir Génial soit de savoir s’améliorer.

Penses-tu être devenu génial ?
Non, je pense que je m’y attèle tous les jours ! Je me le répète en me disant, « Fais un effort » !

 

HALF ZIP Edwin    PANTS adidas Originals     SNEAKERS Reebok Workout Plus

 

Il y a une question qui taraudait un de nos collègues à la rédaction donc je vais te la poser. L’an dernier, tu as sorti le clip Si j’arrêtais avec des images faites sur chacun de tes clips précédents. Est-ce que les scènes étaient pensées spécialement pour ce titre ?
Non, franchement c’est Kub qui s’est fait chier à tout dérusher, donc environ 15 clips, avec l’idée de récupérer les scènes où je me fais profondément chier. Résultat, ça donne l’impression que ce métier m’emmerde plus que tout mais pour le coup, je trouve que c’est presque pédagogique parce qu’on fait vraiment dire ce qu’on veut avec des images. Quand tu regardes les clips originaux, il y a une certaine humeur. Quand on va chercher des tous petits bouts des moments où j’attends, cela transmet une autre émotion alors que juste après je souris et je dis une connerie. On a tous des moments de vide et je trouve ça intéressant. C’est la première fois que j’en parle et je ne l’ai jamais expliqué donc les gens ne s’en rendent peut-être pas compte.

Ton premier concert, c’était Kerry James à l’Olympia. Le dernier concert que tu as kiffé en tant que spectateur ?
Je n’y vais plus ! Je voulais aller à celui de JUL et celui de PNL mais je n’y suis pas allé. Je dirais que ce qui était chaud, c’était Justice en festival !

 

 

40 587€, c’est le montant récolté pour le moment pour la trilogie JE TAIM3, 3 courts métrages réalisés par Leila Sy, Cristobal Diaz et Lucas Kub Fabiani dans lequel tu seras l’acteur principal. Est-ce que ce sera un peu le premier pas vers le cinéma ?
Oui je pense que nos premiers pas métaphoriques, ce sont déjà tous les clips qu’on a fait. Le clip Autiste était comme un mini court-métrage mais ce projet ce sera notre carte de visite ! Je ne sais pas ce que sera la suite car c’est un milieu qui m’est complètement étranger. Là, on parle déjà de scène de nu et en fait ça ne m’attire pas plus que ça, j’en ai un peu rien à foutre d’être à poil devant une caméra mais en même temps c’est peut-être ce qui va le plus me plaire ! Je ne sais pas ! Et puis le fait d’être acteur, il y a presque un aspect immoral car tu mens ! Je n’aime pas cette idée !

Pourquoi ? Vald est toujours sincère ?
Non justement ! (rires) Je mens tout le temps alors si j’en fais mon métier ! C’est encore très flou pour moi, j’ai envie de faire l’expérience mais si je dois en faire mon métier, ça dépendra des cachets !

 

 

Es-tu plus confiant que pour ta prestation au Théâtre Trévise ?
Wow et bien pas du tout ! Au Théâtre Trévise, j’avais si peur déjà ! Les scènes ouvertes du théâtre de Trévise, c’est tous les dimanches à 19h, grosse dédicace. Je crois qu’ils en prennent dix et les mecs font des sketchs de cinq minutes. Et un jour, on a été pris avec AD. Et c’était… la risée. Cinq minutes d’absence profonde de rires. À 4 minutes 30, il y a un mec qui hurle « plus fort ! », et là on se dit qu’on ne nous entend même pas, c’était insupportable. Et c’est vrai que c’est la même chose pour ce projet, je ne sais pas du tout ce qu’est d’être acteur.

Est-ce que, comme Nekfeu et plus récemment Sofiane, tu te verrais tourner avec Deneuve ?
Fianso a tourné avec Deneuve ? Sans déconner, je ne savais pas. Bon en même temps, je ne sais pas qui c’est cette Catherine Deneuve. Tout le monde en parle mais je ne sais pas ! Est-ce que je le ferais ? Pourquoi pas. J’espère éviter les mauvais scénarios.

Ton freestyle au Vélodrome avec un maillot du P.S.G l’été dernier. C’était ton idée et c’était l’idée de nos confrères Sourdoreille ?
Bah il me semble qu’ils voulaient faire une interview et un freestyle et qu’on leur a proposé de faire ça au Vélodrome. Et comme on est parisiens, on s’est dit qu’on allait mettre des maillots du PSG. C’est même un marseillais qui nous a ramené un maillot du PSG car je n’en avais pas dans mon sac. C’est plutôt original que ce soit un marseillais qui m’ait ramené ça pour faire la blague surtout que c’est plutôt un marseillais méchant ! Et voilà, ça a traumatisé tout le monde qu’on fasse ça. C’est marrant parce que même si je savais la dualité entre ces deux clubs, je ne savais pas que c’était presque une religion, que c’était aussi profond dans le cœur des gens. Je passe un peu pour un débile mais je t’assure que je ne m’en suis pas rendu compte.

Est-ce que tu étais déçu qu’elle n’ait jamais été diffusée ? Nous oui !
Carrément mais le maire a même interdit que la vidéo sorte. Après je t’avoue que je suis bienveillant, je ne l’aurais peut-être pas fait si j’avais compris à quel point ça peut toucher des gens mais en même temps, c’est du foot les gars, ça va trop loin, j’ai reçu des insultes à n’en plus finir, des menaces de mort ! (rires)

 

 

À part le maillot de foot, tu portes aussi des t-shirts Supreme détournés avec ton acolyte Alkpote. Dans le clip de Plus Haut, tu as une veste Supreme x Louis Vuitton. Tu la portes car tu l’aimes bien ou ça te faisait rire de la porter avec ce tee ?
Je ne sais pas, on me la sortie d’un coffre en me disant qu’elle était bien, et je la trouvais bien ! Et le tee-shirt Sucepute, c’est la marque d’Alk. Je suis trop content de mettre ça. Pour revenir sur la veste, je connais à peu près son prix de revente aujourd’hui donc je me sentais frais. Moi qui ne suis pas trop dans la mode, j’ai trouvé ça beau le nombre de retours qu’il y avait et ce sont mes premiers pas dans le luxe ! J’ai commencé à voir tout le grandiose qu’il y avait dans cette merde. La manière dont elle tombe, elle est parfaitement coupée, c’est fou. On ne trouve pas ça chez H&M !

Aimes-tu la mode ?
Oui mais c’est beaucoup d’argent et je préfère investir mon argent autrement pour le moment donc je m’empêche presque d’y penser. Je suis très admiratif pour ces choses-là mais c’est trop, trop d’argent et de temps. Laisse-moi faire du rap, acheter des maisons, le reste on en reparlera !

Combien as-tu de maisons alors ?
Pour le moment là ? Doucement les frères, j’ai dit on en reparlera plus tard ! (rires)

Qu’en est-il des sneakers ?
Pareil, l’art est très profond et j’aime Nike. Je porte des horribles requins de banlieusards de merde et des Air Max 1.