Vous lisez :

Paigey Cakey, British Flow

Partagez sur :

Paigey_Cakey

music

Posté par Mélodie Raymond - 12 janvier 2018

Paigey Cakey, British Flow

TEXTE – STYLE – PHOTO : SHOES UP team

Son nom fait un boom en France lorsque le rappeur SCH est accusé d’avoir plagié son titre Down.
Désormais célèbre pour son flow fougueux et sa technicité désinvolte, la chanteuse et rappeuse Paigey Cakey, originaire de l’east London a 4 EPs à son actif et la mixtape
Red Velvet. En première partie d’Azealia Banks, d’Eve ou encore de Krept & Konnan, l’anglaise n’a pas fini de faire parler d’elle.

paigey_Cakey

Quand as-tu commencé la musique ?
J’ai commencé la musique quand j’avais environ 10 ans. Je créais mes chansons et je les faisais écouter à ma mère, je lui faisais même des spectacles au milieu du salon. Ensuite j’ai fait de la musique à l’école et j’ai terminé l’examen final avec un A. Mon prof m’a dit « Pourquoi tu ne mettrais pas tes morceaux sur YouTube ? » et ce morceau était entre le chant et le rap. Du coup, je l’ai mis sur YouTube et j’ai eu environ 10 000 vues en un mois ce qui est vraiment bien. Alors j’ai continué à partager ma musique sur Facebook, d’abord uniquement cette chanson puis d’autres choses. Beaucoup de gens kiffaient donc je me suis vraiment plongée dedans. Un jour de 2012, j’ai décidé de quitter mon job et de faire de la musique à plein temps.

Que faisais-tu comme boulot ?
Je travaillais dans un stade de foot à Londres. J’ai bossé pour Arsenal, Chelsea, Fulham. En gros, je servais des burgers et des trucs comme ça. J’ai aussi bossé dans un magasin d’ameublement comme Ikea. Je n’étais pas heureuse, je n’aimais pas ça, je n’avais qu’une seule envie, c’était de me barrer donc je l’ai fait !

Tu admires beaucoup Little Simz et Nadia Rose
J’ai connu Little Simz pendant des années, je trainais avec certains de ses bons amis. On se dit bonjour lorsqu’on se croise. Elle est clairement la meilleure MC féminine de Londres et même du Royaume-Uni. Je trouve qu’elle est très très talentueuse, ses sons sont riches et diversifiés, c’est ce que j’aime chez elle. Elle n’essaye pas d’être comme tout le monde, je pense qu’elle est vraiment excellente.

paigey_Cakey
TRACKSUIT: Nike Sportwear        FOOTWEAR: Nike Air Force 1

Ton nom s’est répandu en France car SCH a plagié l’un de tes sons. As-tu parlé avec lui ?
Non, je ne le connais pas. Un jour, quelqu’un m’a tweeté « ce rappeur français a copié ta chanson », j’ai cliqué et j’ai entendu ma chanson, mon beat, il a même copié le flow et je me suis dit « c’est quoi ce bordel ? » donc je l’ai twitté et j’ai été retwitté des milliers de fois. Il n’a jamais répondu mais la bonne chose dans tout ça et la raison pour laquelle je ne suis pas fâchée, c’est que c’est un rappeur tellement connu qu’il m’a indirectement fait connaître. Avant, personne ne savait vraiment qui j’étais et juste parce qu’il a fait ça, les gens m’écoutent. C’est ma troisième date à Paris en seulement 3 mois, mes vues et mes ventes augmentent donc merci à lui ! (rires)

Ton projet Red Velvet était très éclectique. Que prépares-tu pour le prochain ?
Le prochain sera assez similaire dans un sens, ce sera quelque chose très varié. Je veux que les gens sachent que je peux à la fois chanter, rapper et qu’on ne peut pas me ranger dans une seule catégorie. Le prochain sera bien meilleur que le dernier. L’EP que j’ai prévu avant la fin de l’année sera probablement mon meilleur.

« Cakey » fait référence à « Cake », une expression british qui signifie que tu as toujours eu les derniers trucs à la pointe de la mode comme les sneakers. Suis-je face à une sneakerhead ?
Oui, je suis une énorme sneakerhead. Je pense avoir accumulé plus de 300 paires de sneakers ces dernières années. Genre, j’achète des baskets toutes les semaines, ça m’obsède.

paigey_Cakey
SUNGLASSES: Chloé Eyewear       OUTERWEAR: Stone Island       PANTS: Stone Island       FOOTWEAR: Nike Air Force 1

Te rappelles-tu de ta première paire ?
Pas exactement mais je crois que c’était des Nike Cortez car c’est ce que ma mère et mon père m’achetaient. Et des Reebok classics aussi, c’est certainement les deux premières paires que j’ai eues !

La chose la plus folle que tu ais fait pour avoir une paire ?
Je n’avais pas de boulot donc j’ai littéralement vendu toutes mes fringues sur eBay. J’en ai tiré 355 pounds pour choper les Jordan 6 Infrared rouges. Je les ai achetées sur un site qui s’appelle Flight Club qui se trouve à New York et ce site est ultra cher. Elles ont été livrées chez moi mais je n’étais pas là donc elles se sont retrouvées au dépôt. Ensuite, on m’a demandé de payer des frais de douane pour les récupérer mais je n’avais pas assez d’argent donc elles sont restées là-bas environ deux semaines. Du coup, il a fallu que je vende beaucoup plus de vêtements sur eBay. J’ai finalement réussi à les avoir, c’était les meilleures sneakers que j’ai eues puis je les ai vendues… tout ça pour ça !

Paigey

Si tu pouvais designer une paire, avec quelle marque la ferais-tu ?
Nike, c’est ma marque préférée et les baskets que je préfère sont les Air Force 1. Elles sont intemporelles.

Ton style est très nineties, même dans tes goûts musicaux. Tu as les visages de Tupac et Biggie tatoués, c’est la meilleure période selon toi ?
Oui et tu sais quoi ? Maintenant, je me suis aussi fait tatouer Aaliyah. Je suis née en 1993 donc je n’ai pas vraiment expérimenté les années 90. J’aurais aimé mais juste le fait que mes parents écoutent Biggie et Tupac, beaucoup de Hip Hop, Missy Elliot… ça m’a énormément influencé dans ma vie. J’adore la manière dont ils s’habillaient, tout ce style. J’aurais adoré avoir 18 ans dans les années 90 !

paigey_Cakey

Paigey Cakey, en cover de SHOES UP 056 avec dix pages qui lui sont consacrées est toujours disponible ici !

Vous lisez :

Tout ce qu’il faut savoir sur la nouvelle Air Max 270

Partagez sur :

footwear

Posté par Mélodie Raymond - 11 janvier 2018

Tout ce qu’il faut savoir sur la nouvelle Air Max 270

Cette année, Nike mettra le paquet pour présenter son nouveau modèle particulièrement attendu. Après le succès fulgurant de la VaporMax en 2017, la Air Max 270 prendra certainement la même direction. On vous dit tout ce qu’il faut savoir sur la sneaker qui débarquera le 1er février. 

Inspirée de la Air Max 93 OG et de la Air Max 180, cette nouvelle silhouette est la première Air Max 100% lifestyle. En effet, si d’autres Nike Air ont été conçues spécifiquement pour le lifestyle, à commencer par l’Air Safari de 1987, toutes comportaient une unité air créée à l’origine pour la course. La bulle Air Max 270, et la chaussure associée, est la première bulle 100 % lifestyle, conçue avec la même rigueur que pour le sport, mais répondant aux exigences d’un port au quotidien. Aujourd’hui, cette sneaker tire son nom de la visibilité à 270° dans l’unité air.

À noter également que cette Air Max est celle ayant la plus haute unité dans le talon avec 32mm de hauteur. Elle offre ainsi le plus grand volume de déplacement du talon pour un confort maximal du coussin d’air. Le joueur de basket-ball Kevin Durant a eu par ailleurs le privilège de la tester le 22 novembre avant sa démonstration avec les Oklahoma City Thunder et à nouveau le 5 décembre. La très attendue Air Max 270 version Light Bone sera disponible sur l’App SNEAKRS dès le 1er février. Il faudra néanmoins attendre le 26 Mars, jour de célébration du Air Max Day, pour voir apparaitre la très graphique 270 Teal Black and White agrémentée de touches turquoises.

Vous lisez :

Le second souffle de la ligne ADICOLOR par adidas Originals

Partagez sur :

mode

Posté par Mélodie Raymond - 11 janvier 2018

Le second souffle de la ligne ADICOLOR par adidas Originals

Le Printemps/Été 2018 sera coloré, lumineux et vitaminé. Prenant racine dans les 70’s, la franchise ADICOLOR représente un symbole fort de la culture sport et street. Aujourd’hui, adidas Originals lui redonne vie.

ADICOLOR c’est quatre nuances phares du sportswear adidas, sélectionnées avec soin, qui représentent l’inspiration des lignes homme et femme SS18. Les couleurs primaires de la marque sont apparues en 1983 lorsque les sneakers all-white adicolor furent mises en scène avec des feutres colorés ; elles réapparaissent en 2006 pour la Color Series, une collaboration entre adidas et quelques-uns des créatifs les plus reconnus. En 2018, ADICOLOR s’amuse avec les nuances iconiques pour créer des gammes colorielles d’actualité. Parmi la quarantaine de pièces issue de la collection, on retrouve des t-shirts, des hoodies, des tracksuits, des accessoires comme des bum-bags, sac à dos ou encore un sac de voyage. Par ailleurs, le sneaker Campus se décline dans six coloris.

Le magasin, entièrement repensé aux couleurs de la campagne, célébrera l’esprit festif de la collection. Du 18 au 21 Janvier, les visiteurs retrouveront un magasin monochrome qui mettra en avant les déclinaisons ADICOLOR.