Vous lisez :

Revivez le MMX Festival avec le S-Crew, JeanJass & Caballero, Lorenzo…

Partagez sur :

MMX Festival

music

Posté par Mélodie Raymond - 1 octobre 2017

Revivez le MMX Festival avec le S-Crew, JeanJass & Caballero, Lorenzo…

Au cœur de la cité phocéenne, le Marseille Music Experience festival faisait ses premiers pas. Shoes Up a fait ses valises le temps d’un (bon) vendredi soir avec une programmation détonante.

La première édition d’un festival n’est jamais tâche facile, pourtant le MMX semble avoir réussi son pari. Certainement aussi grâce à l’expérience de ses organisateurs alias les collectifs d’Acontraluz et de Weart. Étendu sur dix jours aux quatre coins de la ville mêlant activités culturelles et conférences, le point culminant de l’événement restait la street culture. Le Marseille Music Experience se clôturait le vendredi 15 et le samedi 16 septembre au pied d’un des lieux les plus emblématiques de la cité Phocéenne : le MuCEM. Malgré un temps capricieux, le vendredi soir offre un coucher de soleil vertigineux sur l’esplanade du J4 face à la douce méditerranée. Et bien que la pluie ait sévi jusqu’à environ 21h, ce détail n’aura pas empêché quelques 8000 personnes de venir danser et sauter dans les pogos des artistes qui ont assuré le show.

foule MMX

Lorsque nous arrivons aux alentours de 20h, la petite scène proche de l’entrée est prise d’assaut par le DJ Mr Faze accompagné du collectif marseillais Money Maker Clan en grande forme. Déjà les premiers festivaliers ont de quoi commencer à s’ambiancer sur des titres de Lil Pump, Kendrick Lamar et ASAP Mob sans oublier les francophones Damso et Niska. À quelques centaines de mètres, après avoir fait un tour au stand de Catfootwear et bu un ou deux verres à prix raisonnable, l’ambiance est au rendez-vous sur la grande scène. Le plus célèbre des groupes de reggae stéphanois, Dub Inc, rassemblait un public captivé par leur presque 20 ans d’expérience. Les interprètes de Rudeboy, qui marquait les esprits en 2003, n’ont pas pris une ride et étaient ravis de partager leur dernier album “So What” sorti en 2016.

JeanJass_Caba MMX

Vers 21h50, c’est l’heure de retrouver les belges les plus attendus de la soirée. Avec son imper jaune, sa marinière et ses lunettes, Caballero et son acolyte JeanJass sont prêts à enflammer la (peut-être un poil trop?) petite scène qu’on leur a attribuée. Entre Double Hélice et Double Hélice 2, les deux MC nous ont confirmé que JJ Caba, c’est la base ! C’est donc à coup de titres tels que Repeat, Merci beaucoup, SVP, On est Haut, ou encore Bruxelles arrive sans leur regretté camarade Roméo Elvis, que les rappeurs ont offert à la foule une prestation très efficace à la hauteur de leur talent. Les belges ont finalement terminé leur live avec le morceau Sur mon nom. Pendant ce temps là, le rappeur Kemmler trouvait lui aussi son public, fier de représenter la scène locale et de faire un live à domicile.

S-crew

Évidemment, le moment fort de la soirée se devait d’arriver avec les plus adulés du festival et pour lesquelles une grande partie du public avait fait le déplacement : les membres du S-Crew. Avec une scénographie digne des grosses têtes d’affiche américaines, Nekfeu, Mekra, 2zerwashington et Framal étaient accompagnés sans surprise du haut de leur impressionnante tour écran en LED de DJ Elite aka Blackbird et Hugz.

Le S-Crew devenu une machine de guerre à coup de gros visuels, lances flammes et lasers entre en scène. Ouverture avec Fausse Note, les quatre MC de Destins Liés affichent une complicité sans faille. Nés pour mener, Démarre, On va le faire : les tubes s’enchainent et le public est en pleine effervescence. Un titre inédit des frères Framal et Mekra aura lui aussi fait sensation. 2zer chante lui aussi un morceau exclusif attendu pour cette fin d’année clamant « On veut changer le coloris de nos vies, je te le dis pas le temps de goleri« . Mais les parisiens ne sont pas venus seuls. Les festivaliers peuvent se targuer d’assister au solo de Doums avec Zénith puis de voir débarquer Népal et sa cagoule blanche sur Esquimaux au côté de Nekfeu. Le leader du S-Crew a par ailleurs offert une belle performance sur ses titres solos comme Squa, Mauvaise Graine et Ma Dope en feat avec S.Pri Noir, lui aussi de la partie pour ce concert en grande pompe. Le show se termine avec le très populaire titre J’aurais pas dû pour laisser derrière lui une foule plus que satisfaite.

La petite scène accueillait au même moment l’empereur du sale Lorenzo, même si il était difficile de rivaliser avec le S-Crew. Le phénomène originaire de Rennes qui accumule les millions de vues sur la toile ouvrait son set avec Le son qui fait plaiz pour enchainer avec des titres comme Fume à fond, Fais pas le mec ou Keske tu veux. Une prestation drôle et énergique qui se terminait par le fameux Freestyle du sale qui accumule pas moins de 46 millions de vues sur YouTube.

Do

Pour terminer la soirée, l’emblématique Don Choa et DJ Djel ont assuré un set parfait, nous plongeant dans la nostalgie du rap français à l’ancienne. Après la mémorable reformation de la Fonky Family au festival Marsatac en juin dernier, le MC marseillais s’est appliqué à donner le meilleur de son répertoire. P’tit bordel, Doucement, 7h du mat’, Dr. Hannibal en passant par les classiques FF Mystère et suspense et Art de rue (avec en guest Menzo, Boss One et Faf La Rage s’il vous plait) jusqu’à Philippe Etchebest, extrait de son dernier projet.

kut_killer

Cut Killer et Dj Pone ont eux aussi régalé les aficionados. Entre un classique Assassin de la police et des scratchings vinyles old school, on ne pouvait pas mieux achever cette soirée !

Le MMX s’est ainsi terminé pour nous bien que le samedi électro du lendemain fut lui aussi une jolie réussite. Et si quelques petits détails ont manqué à l’évènement, le Marseille Music Festival peut tout de même se vanter d’une grosse première qui laisse présager un bel avenir. On y retourne ?

 

 

Vous lisez :

Kendrick Lamar dévoile une tournée européenne

Partagez sur :

music

Posté par Mélodie Raymond - 30 septembre 2017

Kendrick Lamar dévoile une tournée européenne

Comment agiter la toile en seulement quelques heures ? Il suffit que le MC de Compton, Kendrick Lamar, annonce via une story instagram le meilleur des présages : une tournée européenne pour « The Damn Tour ».

Après avoir ravis ses fans américain de sa tournée aux US cet été, annoncée de la même façon soit via une story instagram, le rappeur le plus adulé du game risque de venir prochainement faire trembler l’Europe. C’est en toute en simplicité, via une carte avec le nom de son album inscrit sur cette dernière que Kendrick Lamar fait sa promo avec humilité et suspense. Le roi du teasing, qui plus tôt dans l’année faisait miroiter son album désormais disque d’or en France et double disque de platine aux States n’aura aucun mal à remplir chaque show qu’il annoncera. Et pour cause, on prévoit sans difficulté que les places se feront chères. Si évidemment aucune date officielle n’a encore été annoncée, les français croisent les doigts pour que l’interprète de Humble, DNA ou encore de Loyalty ne manque pas de passer par ici !

Vous lisez :

Une customisation pour la veste workwear Le Mont Saint Michel

Partagez sur :

mode

Posté par Mélodie Raymond - 29 septembre 2017

Une customisation pour la veste workwear Le Mont Saint Michel

La marque française, vieille de 100 ans, célèbre son emblématique veste de travail. Pour pimper sa silhouette, la marque propose un service de broderie exclusif !

Véritable signature de la marque bretonne, Le Mont Saint Michel met à l’honneur sa veste de travail dont l’étoffe 100% française et le savoir-faire sont vieux de 100 ans. À cette occasion, la maison a décidé d’offrir à sa clientèle un service de costumisation avec donc la possibilité de rendre sa pièce unique. Avec ce service de broderie personnalisé, hommes et femmes pourront ainsi inscrire où ils le souhaitent un mot, des initiales ou encore une date. De cette façon, cette veste qui initialement était réservée aux travailleurs et ouvriers et qui s’est démocratisée au point de devenir un indispensable d’une garde robe, prendra une forme plus propre à soi. Ne restera plus qu’à choisir parmi les 12 couleurs de fils et pour seulement 9 euros les 6 caractères.

Ce service est disponible en ligne sur le site de la marque jusqu’à la fin du mois de décembre. Quant aux habitants de la capitale, ces derniers pourront se rendre chaque samedi et ce jusqu’au 15 octobre à la boutique du 96 rue Vieille du Temple dans le 3ème arrondissement faire broder sa veste à la minute.