Vous lisez :

Pour son store Parisien, Urban Outfitters s’unie à Champion

Partagez sur :

mode

Posté par Mélodie Raymond - 9 février 2018

Pour son store Parisien, Urban Outfitters s’unie à Champion

Urban Outfitters a annoncé il y a quelques mois déjà l’ouverture de sa première boutique en France. Trois étages et 900m2, l’enseigne fait ainsi de belles promesses aux parisiens. Pour l’occasion sera dévoilée une collaboration exclusive avec Champion.

Les portes d’Urban Outfitters ouvriront à Paris le jeudi 22 février 2018. Pour rappel, l’enseigne a été lancée en 1970 dans un petit local en face de l’Université de Pennsylvanie et elle détient aujourd’hui plus de 200 boutiques aux Etats Unis, au Canada et en Europe. La boutique parisienne proposera une sélection de marques Femmes telles que Fila, Tommy Jeans, Calvin Klein Jeans, Carhartt, Nicopanda et Kappa, mais aussi des collections de LF Markey, Angel Chen ou Jamie Wei Huang disponibles en exclusivité. Côté marques masculines, on retrouvera des griffes telles que Obey, Bow3ry, Tommy Jeans, adidas, Lacoste et Dickies. Ces labels seront accompagnés par des pièces exclusives conçues par Fila, Kappa, ou par les designers britanniques Liam Hodges et Bobby Abley. Une sélection de vêtements et d’accessoires vintages sera également proposée par le label « Urban Renewal » ; une ligne pionnière offrant des produits vintage et amateur de l’upcycling.

Pour célébrer cette ouverture, Urban Outfitters a collaboré avec l’iconique marque sportswear Champion pour développer une collection premium et exclusive nommée « Reverse Weave ». Cette collection unisexe sera disponible dès le 22 février à l’intérieur d’un pop up UO x Champion spécialement crée pour l’occasion. La technique « Reverse Weave » (tissage réversible) a été développée par Champion en 1919 afin de produire un coton épais permettant aux sportifs de régulier leur température corporelle.

Cette collection exclusive et unisexe comprend 9 pièces – tshirts, hoodies, sweatshirts et pantalons, compris dans une gamme de prix allant de 45 à 80€.

 

Vous lisez :

La troisième collaboration Hummel x Mita

Partagez sur :

Hummel x Mita

footwear

Posté par Mélodie Raymond - 9 février 2018

La troisième collaboration Hummel x Mita

Décidément, la marque au bourdon et les japonais de Mita Sneakers forment incontestablement une équipe qui gagne. Les marques s’unissent aujourd’hui pour nous présenter une nouvelle version du modèle Marathona OG renommée pour l’occasion “Danish Pastry”.

Après avoir collaboré sur une première version léchée de la Marathona OG, puis une seconde,  Hummel Hive et Mita Sneakers célèbrent les gastronomies du Danemark et le Japon. Cette fois-ci, c’est un hommage aux pâtisseries danoises. La boîte de la chaussure, amusante et décalée, a été conçue dans le but de ressembler à une pâtisserie moelleuse, avec une pointe de glaçage rose sur le dessus. Lorsque l’étonnante sneaker aux différentes teintes de rouges glisse de la boîte, elle rappelle une pâtisserie danoise remplie de confiture de fruits.

Composée d’un épais cuir nubuck avec des empiècements en mesh et en canvas de coton épais, le design comporte plusieurs éléments  comme une doublure orangée et des détails uniques sur l’extérieur des semelles. Avec ses teintes de bordeaux, la chaussure est accompagnée de deux paires de lacets différentes. Les premiers sont plats et bordeaux, les seconds sont ronds et bicolores pour assurer deux looks différents.

La mita sneakers x Hummel Marathona « Danish Pastry » est disponible sur le site en-ligne de Hummel et revendeurs de la marque, comme chez Corner Street à Marseille, ISSUE shoes à Lyon, La Boite Collector à Lille et Milk à Nantes.

 

 

 

Vous lisez :

“ZERO FUCKS GIVEN” : Costalamel fait ses adieux

Partagez sur :

Costalamel

mode

Posté par Mélodie Raymond - 1 février 2018

“ZERO FUCKS GIVEN” : Costalamel fait ses adieux

Nous vous l’avions faite découvrir dans le SHOES UP 055, la marque de streetwear punk Barcelonnaise costalamel annonce la fermeture de ses portes en lançant une dernière protestation pour dire adieu à ses fans.

Après 4 ans, la marque streetwear de Barcelone entièrement faite à la main et le projet artistique costalamel a décidé de fermer ses portes, faute de financement. Pour un départ mémorable, la marque a décidé de s’en aller de la manière la plus punk et radicale qui soit : sans vous. La campagne “Zero Fucks Given” vise donc a revendiquer une addiction trop forte aux réseaux sociaux et décide de réinitialiser son compte Instagram à Zéro. Si la marque atteint son objectif de “0” followers, cette dernière fera don de ses dernières pièces le 17 février dans leur atelier (c / Llull 66, 2, 3 Barcelone) ainsi que sur leur site internet.

Au cours de ces 4 années, la marque a conçu et lancé plus de 400 styles, qui ont été envoyés à plus de 45 pays. À noter leurs collaborations réussies avec d’autres marques et artistes tels que Nasty Mondays, YALL ou Nike, trois court-métrages mode avec plus de 10 nominations pour des prix internationaux, et enfin une campagne devenue virale ‘Don’t Grow Up, It’s a Trump”

“Zero Fucks Given” signe ainsi leur dernière campagne. On vous laisse redécouvrir l’interview d’Ernest Costafrada, fondateur de la marque. Et n’oubliez pas, objectif Zero sur ce compte instagram !