Vous lisez :

Une collaboration colorée entre Von Dutch et AVNIER

Partagez sur :

Von Dutch x Avnier

Posté par Guillaume Macé - 4 juillet 2019

Une collaboration colorée entre Von Dutch et AVNIER

Le franco-suisse AVNIER et le californien Von Dutch s’associent à travers cette capsule rétrospective spontanée et créative.

Von Dutch nous présente son hymne aux années 2000 à travers cette collaboration avec la marque d’OrelSan et de Sébastian Strappazzon. Ce choix n’est pas un hasard puisque l’identité esthétique de celle-ci s’inspire également du 21ème siècle. Deux influences géographiques pour une collection inédite basée sur l’extravagance.

Parties d’une page blanche, les deux marques ont dédié leurs pièces à la société digitale qui nous entoure et les valeurs qu’elle promeut. Von Dutch et AVNIER révèlent une grande liberté dans le choix des matériaux, des items mais également des coloris et des imprimés. Les photos, prises dans un diner à l’américaine, expriment cette désinvolture. Les modèles ou encore le lieu nous projètent au début des années 2000.


Au programme de cette capsule, une gamme de vêtements unisexes façon Von Dutch ré-interprétée. Créée pour être vu et susciter l’intérêt auprès des autres, les deux marques dévoilent une série de pièces pour être exhiber sur les réseaux sociaux. Cargos pants, denims, tees et caps s’assemblent entre eux grâce à des couleurs vives. Les imprimés strass et paillettes marquent l’identité 00’s alors que les tees s’habillent de patchs en tout genre. Leurs branding s’affichent sur plusieurs pièces de la collection.

La collection est fière de célébrer la culture pop. Elle sera disponible dès le 4 juillet, à 16h, sur le site internet d’AVNIER.

Vous lisez :

New Balance s’associe à Concepts pour une 997S Fusion

Partagez sur :

NB x Concepts

Posté par Guillaume Macé - 3 juillet 2019

New Balance s’associe à Concepts pour une 997S Fusion

Malédiction, baseball et Broadway : New Balance et Concepts sortent une paire chargée d’histoire le 5 juillet.

Concepts surprend toujours dans ses collaborations puisque le travail de recherches est souvent impressionnant. Aucune paire ne sort si l’histoire ou la sortie de celle-ci n’est pas dans la démesure. New Balance opte pour une communication similaire puisqu’elle allègue son savoir-faire au profit de marques innovantes, précurseures ou qualitatives. On retrouve leur patte à travers cette 997S Fusion prénommée “Esruc”.

New Balance a choisi de revisiter la mythique Made in USA 997 dans une version S Fusion pour évoquer la fameuse superstition “Curse of the Bambino”. Les deux marques, originaires de Boston, racontent l’histoire de la malédiction du Bambino.

L’instigateur de cette anecdote, Baby Ruth, surnommé “Bambino”, aurait été le responsable de cette malédiction. En effet, vendu aux Yankees pour financer la comédie musicale No, No, Nanette, l’équipe des Red Sox aurait été dans l’incapacité de gagner les séries finales de la Ligue majeure de baseball nord-américaine durant les années qui ont suivi. Cette anecdote reflète une histoire emblématique de Boston commune aux deux géants du milieu. Ils ont voulu retranscrire l’histoire de leur ville à travers la création de cette paire basée sur des détails et des subtilités.


Les détails OG, comme le daim façon NB, s’associent à des éléments 3M en argent. Par ailleurs, les coloris choisis se composent d’un éventail de teintes pourpres, roses et or. Ce coloris dit “Esruc” reproduit la couleur des affiches de la fameuse comédie musicale.

Pour continuer dans les subtilités, New Balance a décidé de vendre la paire dans une spéciale box Concepts avec des imprimés partitions et des extras lacets. La midsole, quant à elle, est modernisée ainsi que surélevée, de façon à donner un côté futuriste à la paire. Enfin, la technologie “Encap Reveal” s’intègre au reste.

La paire devrait être disponible dès le 5 juillet dans les boutiques Concepts à New York et à Boston. Elle sera distribuée également sur le site internet de Concepts.

Vous lisez :

Stüssy et CPFM collaborent pour le 4 juillet

Partagez sur :

Stussy x CPFM

Posté par Guillaume Macé - 3 juillet 2019

Stüssy et CPFM collaborent pour le 4 juillet

Les deux marques affichent une capsule patriotique aux couleurs du drapeau américain.

Depuis ses débuts en 1980 à Laguna Beach en Californie, Stüssy est parvenu à s’imposer dans le milieu du streetwear. Les collaborations se multiplient et la marque américaine est toujours fière d’exprimer ses origines dans ses pièces. Elle nous le prouve une nouvelle fois à travers cette capsule hommage inédite pour l’Independence Day américain.

Stüssy a choisi la marque Cactus Plant Flea Market, réputée pour ses égéries américaines, pour travailler sur une série de graphics tees, de jeans et de shorts de bain. Rien n’est laissé au hasard puisque les pièces sont aux couleurs des États-Unis : rouge, bleu et blanc.


Les deux marques, adeptes du branding à outrance, l’illustrent encore une fois dans leur ligne. Les tees entremêlent les célèbres typographies de Stüssy mais également les smileys à la CPFM. Les slogans tels que “We’re here to celebrate” sont mis en lumière grâce à des couleurs fortes comme le jaune, le vert et le bleu.

Les jeans rétros recyclés, peints à la main, s’habillent du drapeau américain à l’avant et des initiales CPFM à l’arrière. Les shorts de bain optent pour des teintes colorées.

La collection sera disponible lors d’un évènement organisé par Dover Street Market à Los Angeles et sur le site internet de Stüssy dès le 4 juillet.