Vous lisez :

Thilo Kehrer, toujours plus grand

Partagez sur :

Thilo Kehrer

sport

Thilo Kehrer, toujours plus grand

Posté par Mélodie Raymond - 21 May 2019

Recruté l’été dernier par le Paris-Saint-Germain, Thilo Kehrer reflète parfaitement le projet ambitieux du club francilien : créer tout un univers esthétique et luxuriant à partir du football. Et justement, quand il s’agit de rêver, l’espoir allemand ne se fixe aucune limite. Qu’il porte des Tiempo sur le terrain face aux meilleurs joueurs de la planète ou des Air Max 720 pour déambuler dans les rues de la capitale, Thilo est animé par son envie de gagner, surmonter les obstacles et ne rien laisser au hasard.

Thilo Kehrer
Jacket: Sandro
Sweat: Cheap Monday
Pants: Louis Vuitton
Socks: Stance
Sneakers: Nike Air Max 720
Sunglasses: CALVIN KLEIN

Première question, pourquoi parles-tu si bien français ?
J’ai grandi en Afrique avec ma famille. Au Rwanda, puis au Burundi. On ne parlait que français avant d’aller vivre en Allemagne quand j’avais 4 ou 5 ans. J’ai appris l’allemand et l’anglais mais j’ai gardé le français.

Comment s’est passée ton enfance en Allemagne ?
Très bien. J’ai pratiqué pas mal de sports, puis le foot s’est imposé comme une évidence. J’y jouais tout le temps sans jamais m’en lasser.

Et que retiens-tu de ton expérience à Schalke 04 ?
Je suis arrivé dans ce club à 15 ans et j’ai intégré l’académie. J’ai appris énormément d’un point de vue sportif mais aussi personnel. J’étais plus indépendant et je devais me débrouiller seul. La région de Schalke est très portée sur le football et les fans sont enthousiastes. Je suis très fier d’être passé par cette équipe.

Les stars sont souvent les attaquants. Quels sont les défenseurs que tu considères comme des exemples ?
J’aime beaucoup Roberto Carlos, sa vision du jeu et sa technique, mais aussi Sergio Ramos, qui est un vrai leader. Ce sont des joueurs qui m’ont inspiré. Sinon j’adore Ronaldinho et les joueurs qui savent faire seuls des différences sur le terrain.

Comment tu définirais ton style de jeu ?
Je dirais que j’ai un jeu dynamique, athlétique et efficace. J’essaie de défendre mon but tout en aidant mes coéquipiers offensifs quand ils en ont besoin.

Qu’est-ce qui t’a plu dans le projet du Paris-Saint-Germain ?
Le PSG est le plus grand club de France et possède un bel avenir. Le club peut s’imposer en Europe parce qu’il y a de très grands joueurs ici. Et le côté lifestyle est très intéressant également.

Thilo Kehrer
Jacket: ZARA
Jacket: Sandro
Tee-shirt: Carhartt WIP x Trojan Records (disponible chez Graduate)
Pants: Stone Island
Socks: Stance
Sneakers: Nike Air Max 720
Sunglasses: Dior (disponible chez Marc Le Bihan)

Que peux-tu me dire sur ce lifestyle justement ?
Le PSG est toujours dans l’innovation et dans la recherche des dernières tendances, qu’elles soient sportswear mais aussi streetwear. Ce sont des initiatives que les autres clubs européens ne font pas forcément, notamment les collaborations avec Jordan, Bape ou Beats.

Quelles sont tes ambitions avec le PSG ?
On a une très bonne équipe avec beaucoup de potentiel et un bon état d’esprit. Je pense que l’on peut aller chercher n’importe quel titre.

T’es un espoir du PSG mais aussi un jeune talent de la sélection allemande. Comment vis-tu cette situation ?
Je profite de ce moment sans trop me mettre de pression. Ça ma fait très plaisir de pouvoir jouer avec le PSG et en équipe nationale. La seule pression que je ressens est celle que je me mets parce que je veux toujours faire plus et donner le meilleur de moi-même.

Que penses-tu de l’évolution graphique du maillot du PSG ?
J’adore parce que c’est moderne, voire visionnaire. Il est vraiment esthétique, et la collaboration avec Jordan pour la Ligue des Champions est vraiment très réussie. J’ai kiffé dès la première fois que j’ai vu le maillot.

Nike vient de sortir la nouvelle Air Max 720. Qu’en penses-tu ?
Elle est tout d’abord très confortable et polyvalente. On peut la mettre pour le style ou pour rester chez soi (rires).

Le message de la campagne “Go Bigger” est similaire au leitmotiv du PSG “Dream Bigger”. Te sens-tu représenté par cet état d’esprit ?
Oui ça me parle énormément parce que je pense qu’il est important de s’efforcer de poursuivre ses rêves, même les plus fous. Pour moi les limites ne peuvent être que mentales.

En tant que footballeur, quels sont tes objectifs ?
Remporter tous les titres (rires). Avec la Ligue des Champions en priorité, parce que c’est une compétition très spéciale.

Et personnellement, quels sont tes plus grands rêves ?
J’en ai plein, difficile à dire (rires). Un de mes plus grands rêves est de devenir l’un des meilleurs défenseurs, voire le meilleur. Parallèlement, j’espère être heureux et épargné des blessures durant toute ma carrière.

Comment se passe la saison actuelle ?
On a bien progressé depuis septembre. On a développé un bon état d’esprit, un bon style de jeu et une bonne cohésion. Avec la qualité des grands joueurs que l’on a, une bonne dynamique s’est créée.

« Le PSG est toujours dans l’innovation et dans la recherche des dernières tendances »

Et sens-tu l’exigence que les médias et que les supporters ont envers le PSG ?
Oui j’ai vu la différence avec Schalke, car l’attente n’est pas la même. On n’a pas le droit à l’erreur mais il faut s’adapter à cette situation et en faire une force. Cette pression nous permet de progresser et de nous surpasser.

Tu joues également pour la sélection allemande. Qu’est-ce que cela représente pour toi ?
C’est une grande fierté pour moi. Pouvoir représenter le pays où j’ai grandi une bonne partie de ma jeunesse est un sentiment très particulier. Surtout que plus petit, je regardais les matchs nationaux en rêvant d’avoir cette opportunité un jour.

Pour en revenir à la mode. Quelles sont tes sneakers préférées ?
Dur à dire parce que j’en possède beaucoup… Mais je ne vais choisir que des modèles Jordan : la 1, la 4 et la 11 !

Et pour les crampons ?
Je préfère les Tiempo, je les porte depuis un moment maintenant. Elles sont très confortables et épousent bien le pied notamment parce qu’elles sont en cuir.

Nike Air Max 720

“Il faut poursuivre ses rêves, les limites ne sont que mentales”

À ce sujet, comment s’est faite la connexion avec Nike ?
Ils m’ont contacté quand j’avais 15 ou 16 ans, j’étais encore à l’académie de Schalke 04. Ils m’ont présenté leurs projets et ça m’a vraiment plu. Surtout que je portais déjà Nike énormément ! C’était logique.

Tu es à Paris depuis quelques mois. De quelle manière décrirais-tu la ville ?
C’est vraiment une très belle ville, sûrement l’une des plus agréables au monde. Quand j’étais en Allemagne, c’était un rêve de vivre ici et ce rêve est devenu réalité (rires). Donc je pro te bien. Le plus difficile c’est les bouchons au final !

Thilo Kehrer

Sinon musicalement, qu’écoutes-tu ces derniers temps ?
Beaucoup d’artistes français, dont Maître Gims, la Sexion d’Assaut, Vegedream, Booba, Niska, Naza… Naza et Vegedream c’est grâce à Kimpembe (rires) ! J’écoute aussi le rap anglais et américain, par exemple Notorious Big, Tupac, Snoop Dogg, Stormzy…

Et quelques artistes allemands ?
Oui bien sûr, il y a Capital Bra, Xavier Naidoo, Azet et MLN. Ils sont tous très bons.

Que vas-tu écouter avant un match pour te concentrer et te motiver ?Tout dépend de mes émotions : quand j’ai besoin d’adrénaline, j’écoute Meek Mill ou Future, mais quand j’ai besoin de calme, je me dirige plutôt vers le R’n’b, voire le gospel.

Vous lisez :

Stone Island dévoile sa dernière technologie

Partagez sur :

STONE ISLAND RESEARCH PROJECT 4 PARKA

Posté par Erwan Helleux - 20 May 2019

Stone Island dévoile sa dernière technologie

Stone Island dévoile une parka, fabriquée en 100 exemplaires, combinant les matériaux exclusifs de la marque et proposant une technique de fabrication inédite.

Stone Island s’attache, depuis des années, à élaborer des processus de fabrication toujours plus complexes et techniques afin d’obtenir des pièces uniques, en avance sur leur temps. Entre les matières techniques, souvent irrisées, thermoréactives ou réflectives, la marque italienne n’en est pas à son coup d’essai. C’est notamment à travers la série des Prototype_Research que Stone Island présente ses dernières avancées techniques. La quatrième itération de cette série présente aujourd’hui une pièce mêlant l’ensemble du savoir-faire de la griffe à la boussole.

Cette collection exclusive sobrement nommé “MANUAL FLOCKING ON NYLON METAL GRID-OVD” présente un modèle de parka inédit. Pour bien comprendre pourquoi cette réalisation pousse les limites de la création textile à son paroxysme, il faut étudier son processus de fabrication. Ainsi, Stone Island s’appuie sur son textile Nylon Metal, mêlant aspect métallisé et irisé. Sur cette matière technique, les ouvriers spécialisés de Stone Island pulvérisent une solution adhésive, à base d’eau, avant d’exposer la parka aux micro-fibres de coton. Un procédé de flocage artisanal, qui repose sur l’utilisation d’un champ électromagnétique attirant et fixant ainsi les fibres de coton sur le Nylon Métal.

STONE ISLAND RESEARCH PROJECT 4 PARKA
STONE ISLAND RESEARCH PROJECT 4 PARKA

Loin de s’arrêter là, Stone Island met ensuite à profit ses années d’expérience dans la teinture textile. Ainsi, les fibres de coton sont teintes en bleu et le Nylon Metal en rouge. Le tout est fait à la main, précise la marque. Le résultat : une parka violette et un pattern unique à chaque exemplaire. En édition ultra limitée les pièces seront disponibles le 23 mai sur le site de Stone Island. Pour l’instant, aucune indication de prix n’a été communiqué.

Vous lisez :

La Adapt BB reprend le coloris icnonique de la Air MAG

Partagez sur :

Nike Adapt BB "Wolf Grey"

Posté par Erwan Helleux - 20 May 2019

La Adapt BB reprend le coloris icnonique de la Air MAG

La Nike Adapt BB s’illustre dans un coloris connu de tous : celui de la Air Mag du film Retour vers le Futur. Une nouvelle itération comme une réussite, pour celui qui a tout imaginé : Tinker Hatfield.

Si la Adapt BB est née, c’est bien grâce à un événement marquant des années 80. Octobre 1985, le film Retour vers le Futur sort en salles et la foule se presse pour admirer Marty McFly et Doc dans leurs aventures temporelles. Un élément que tous retiennent : la Air Mag, cette paire de chaussures Nike auto-laçante déjà conçue par Tinker Hatfield. Un modèle de cinéma qui poussera son créateur à développer une version fonctionnelle, pensée pour les basketteurs et les sneakerheads du monde entier. Une réalité incarnée, depuis 2017 par la HyperAdapt 1.0, aujourd’hui, c’est sa petite sœur la Adapt BB qui reçoit désormais les couleurs du modèle ayant inspiré sa création.

Ainsi la dernière pépite technologique de Nike, habille son empeigne en flyknit et mesh de teintes grises. Le patch au talon et la midsole sont bien tachetés de bleu lagon et de blanc, conformément à la Air Mag du film. L’outsole est, elle, réalisée à l’identique du modèle des années 80, dans un bleu ciel presque translucide. Vous l’aurez compris, cette Adapt BB est la version 2019 et repensée de la paire qui a littéralement fait rêver plusieurs générations de sneakerheads. Cette version “Wolf Grey” de la Nike Adapt BB sera disponible le 29 mai, aux États-unis, au prix de 350€, chez une sélection de revendeurs de la marque au swoosh et sur son site.