Vous lisez :

Trippie Redd : “Mon style est non orthodoxe”

Partagez sur :

Trippie Red

music

Trippie Redd : “Mon style est non orthodoxe”

Posté par Erwan Helleux - 19 juin 2019

Une terrasse d’un grand hôtel parisien dans le 11e arrondissement de Paris. C’est ici que nous avons rendez-vous avec Michael Lamar White aka Trippie Redd. Véritable rockstar du rap, ce natif de l’Ohio, s’inscrit dans la célèbre vague des “soundcloud rappers”. Si son look trash fait de tatouages, de dreads, de grillz et de chaînes peut choquer, c’est bien sa musique qui touche l’âme. Portée par une voix éraillée mais maitrisée, le chant se veut mélancolique, là ou le rap et les flows percutent à chaque mesure. En ressort une musique résolument hip-hop, aux accents rocks, incarnée par un personnage énigmatique et furieusement stylée. Pour ses 20 ans, nous avons rencontré Trippie pour lui parler de ses projets musicaux, de son look, de sa future marque et de son drip.

Récemment tu as dévoilé le titre “Under Enemy Arms”. Avec ce retour, peut-on espérer un nouveau projet pour bientôt ?
Oui, en fait j’ai deux albums qui arrivent. Le premier sera fou et versatile et le second sera, lui, très rock.

Pourquoi as-tu décidé de travailler sur deux albums, si différents, en même temps ?
Je voulais me concentrer sur ce que je fais déjà : enregistrer et distribuer des projets. Et en même temps, j’ai eu envie de changement, je voulais faire du rock comme celui des 90’s.

Trippie Red


Ce côté rock, on a déjà pu le retrouver sur tes précédents projets, comme avec le titre “How You Feel”. Quelles sont tes inspirations ?
Blink 182, Chevelle, Deftones, Green day, Nirvana… Je peux t’en citer encore beaucoup !

Cette envie rageuse de rock fait le parallèle avec ton dernier clip, où l’on peut te voir en soldat sur un champ de bataille. Furieux, tu y joues un soldat assis sur le toit d’un tank, blunt dans une main, kalash dans l’autre, tirant sur tout ce qui bouge. Qu’est ce qui t’as décidé à te mettre en scène dans une telle situation ?
Ce son m’a mis dans un état d’esprit de guerrier, donc j’ai suivi cette vibe. Je voulais aussi ressembler à une personnage d’animé, alors j’ai peint mon visage en rouge. C’est plus ou moins comme ça que la vidéo s’est faite.

D’ailleurs pourquoi t’être mis des cornes sur le front pour ce clip ?
Les cornes ? Tu sais, je dois toujours faire en sorte d’être décalé, voire border line (rires)

TRPPIE RED


Justement cette audace on la retrouve aussi dans tes outfits, peux-tu nous expliquer comment te viennent toutes ces idées autour de ton look ?
Je pense que mon style est non orthodoxe. Les gens piochent ce qu’ils peuvent dans mes looks car c’est très différent. Je le fais aussi mais c’est cool car j’y apporte vraiment ma vision.

Pour mieux comprendre comment tu appréhendes cet univers, comment décrirais-tu ton look en quelques mots ?
Unique, imprévisible et beau.

D’ailleurs, quelles sont les tendances mode ou les marques que tu apprécies particulièrement ?
J’aime les dernières pièces d’Off-White, comme tu peux le voir. J’adore Gucci, Amiri, Evisu, Louis Vuitton et les jeans de chez Number (N)ine également.

Parmi les marques que tu viens de citer on peut retrouver quelques références assez underground, comment as-tu développé ta culture mode ?
J’ai grandi en étant sur Tumblr, Twitter et Instagram. Je voyais des gens porter toutes sortes de pièces fraîches et originales. À cette époque, tout le monde est devenu fou. Mais j’étais l’un des pionniers, je portais des hoodies Bape et Icecream quand j’étais au lycée. Je matchais ça avec du Hollister ou du Abercombie. Je faisais des trucs assez fous (rires). Je portais des sneakers A Bathing Ape lorsque tout le monde portait des Jordan.

Trippie Red

Justement Bape a toujours été présent dans tes tenues, notamment lors de tes débuts sur la scène soundcloud. Tu en portes encore beaucoup aujourd’hui ?
Oui j’aime toujours Bape, je viens d’ailleurs d’acheter des jeans et une de leurs nouveautés : un outfit complet hoodie et short assortis.

Le luxe a une place importante dans ta garde robe, comme tu nous le montres aujourd’hui avec ta tenue. Quelles sont tes maisons favorites ?Gucci et Louis Vuitton. Ce sont mes marques de luxe préférées. Tout ce qu’ils produisent est vraiment réussi. J’apprécie particulièrement toute leur gamme d’accessoires et ils ont des pièces de malade. Tu peux choper le meilleur des deux secteurs. Je kiffe porter beaucoup d’accessoires et les mixer avec d’autres marques. Regarde j’ai un hoodie et un jogging Off-White, mais j’ai des claquettes, des sacoches et des bags Louis Vuitton.

Les rappeurs sont aujourd’hui les modèles favoris des créateurs de mode. Est-ce que tu te verrais ambassadeur d’une marque, et si oui laquelle ?
Ouais mais uniquement de ma marque. Je travaille actuellement sur un projet mode, une marque artistiquement pointue et créative. Ce n’est pas du merchandising Trippie Redd, c’est la mode vu par Michael White. Je crée avec toute mon imagination. Si les gens aiment tant mieux, sinon tant pis. Au moins j’aurai essayé. Récemment, j’ai vu que quelqu’un m’a volé mon concept. Je travaillais sur des hoodies avec des cornes sur la capuche et une longue queue à l’arrière. Quelqu’un vient de le faire mais bon c’est de la merde, le mien sera bien plus cool ! (rires).

Trippie Red

En tant que créateur, de quelle figure de la mode t’inspires-tu ?
Ian Connor. Il est génial. Toute son esthétique et la façon dont il créé, c’est bouillant. C’est aussi un bon ami donc il m’aide sur ce projet textile.

Aujourd’hui tu portes une chaîne représentant la pochette de ton dernier album “A Love Letter to You 3”. Peux-tu nous parler un peu plus de ta collection de bijoux ?
J’ai 7 chaînes. Ce sont des objets de collections. À chaque nouvel album, j’en fais faire une nouvelle. Donc la prochaine fois qu’on se verra, j’aurai deux chaînes de plus (rires). Dans tous mes concepts de chaînes, j’essaye de faire du jamais vu, mettre des lumières dans tout ça, utiliser des références que personne ne connaît. Que des trucs exclusifs.

Finalement, il y a un mot en France que l’on entend partout mais que l’on ne comprend pas toujours : peux-tu nous donner la définition du drip ?
Ton drip ? C’est toi. L’ensemble de ton style, les vêtements que tu portes, la façon dont tu marches, ton attitude, ta façon de parler. Il n’y a pas d’autres mots, c’est juste le drip (rires)


Vous lisez :

Les nouveaux maillots du Red Star Football Club dévoilés via une campagne inédite

Partagez sur :

Red star

Posté par Salomé Moisson - 19 juin 2019

Les nouveaux maillots du Red Star Football Club dévoilés via une campagne inédite

Avec son histoire, sa culture et son territoire, le Red Star est un club à part. Désormais, c’est également la campagne pour ses nouveaux maillots qui le rend exceptionnel. 

Fondé par le créateur de la Coupe du monde en 1897, le Red Star Football Club se démarque depuis ses débuts. Aujourd’hui encore, le club installé à Saint-Ouen n’a pas choisi la voie classique pour présenter les maillots de sa saison 2019/2020.

Ces tuniques confectionnées par adidas ont en effet été présentées via une opération inédite. Celle-ci vise à mettre en avant le quartier du club. Le Red Star FC a ainsi réalisé un lookbook dans le quartier du Stade Bauer en utilisant la technologie Google Street View. Les habitants ainsi que des artistes, comme le spécialiste du street-art John Hamon et le rappeur Junior Bvndo, ont donc été mis en scène. Au cours d’une balade virtuelle rue du Docteur Bauer, on peut les voir affublés de ces nouveaux maillots. 


Cette campagne originale intitulée #NotreMaillotNotreQuartier fait écho à la devise du club, Notre Cœur Notre Force.
Le maillot de domicile conserve sa couleur verte historique avec un imprimé dégradé. Il se différencie toutefois avec des manches ainsi que des détails noirs. Le modèle extérieur se pare quant à lui d’une couleur rose inédite. Il est complété par des rayures latérales et un col noir. Enfin, deux maillots de gardien jaune et orange fluo s’ajoutent à la collection.
Concernant le branding, l’écusson classique du Red Star FC se trouve à gauche de la poitrine. Le logo adidas et « VICE » sont à leur place habituelle.


Ces nouveaux maillots du Red Star FC sont déjà disponibles sur la boutique en ligne du club.

Vous lisez :

Dr. Martens présente Iridescent collection

Partagez sur :

Dr. Martens Iridescent

Posté par Salomé Moisson - 19 juin 2019

Dr. Martens présente Iridescent collection

Pour sa nouvelle collection, la célèbre marque britannique Dr. Martens propose une gamme de produits aux écailles bicolores iridescentes. 

Bien connue pour ses chaussures solides et confortables, Dr. Martens revient avec une nouvelle collection à la ligne estivale. Si la qualité des modèles reste la même, ceux-ci adoptent une texture à l’effet écailles. Une collection que la griffe a pensé pour « les festivaliers, les esprits libres et toutes les personnes qui désirent attirer l’attention ».


L’iconique 1460 est ainsi agrémentée de lacets mouchetés et d’œillets en argent brossé. Elle garde toutefois sa classique surpiqure jaune et sa boucle talon. La silhouette bien connue comme la bottine originale 8 oeillets est disponible dans deux déclinaisons rose et bleu détonnantes. 

Parallèlement, les bottines 6 œillets, Molly, et 3 œillets, Holly prennent elles aussi une nouvelle dimension. Elles sont toutes deux perchées sur une imposante semelle Quad Retro. De plus, leurs lacets roses laissent entrevoir un fil métallique rose à l’intérieur.

En plus des chaussures, la collection propose également des accessoires. Des pochettes, porte-monnaie et sacs à dos viennent ainsi compléter la gamme.

La Iridescent collection est déjà disponible sur le site de Dr. Matens.